Bienvenue dans

nos divers ateliers!

Le cinéma

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Le ciné club a été à la base de la création de l'association pour la saison 1977/1978. Depuis, beaucoup de choses ont changé. Le ciné club a été remplacé par le Ciné-Fessenheim. Il est maintenant possible de projeter des films récents.

Une baisse de fréquentation a été enregistrée ces dernières années.

ATTENTION! La reprise des séances de cinéma est conditionnée par l'installation d'un projecteur numérique et la formation adaptée du/des projectionnistes.

Les séances de cinéma ont lieu le mardi à 20h 15, une ou deux fois par mois, de fin septembre à fin Avril, selon la disponibilité des films, à la salle des fêtes de Fessenheim.

Des séances spéciales pour les enfants ont lieu certains mercredis à 17 h ou mardis à 18 h.

Tarifs : 4€ adultes / 3 € enfants
(fixés par un organisme régional, modification possible à sa demande). Pour la programmation, se reporter aux différents flash infos ainsi qu’à l’affichage.
Les téléphones mobiles sont interdits.

 

La gendarmerie verbalise! Ce n'est pas du cinéma, qu'on se le dise!

 

Ce jourd'hui Neuf janvier mil neuf cent trent sept, à vingt-deux heures 15

Nous, soussignés, JOSSELIN (René) et DRAPPER (Grégoire)

gendarmes à pied, à la résidence de COUERON, département de la Loire-inférieure, revêtue de notre uniforme et conformément aux ordres de nos chefs rapportons ce qui suit:

En visite de nuit dans la commune de Couëron, et visitant les établissements publics de la cité du Rossis, nous apprenons par la tenancière du café "Jeanne D'Arc", Mme KUKLA, qu'une représentation cinématographique a lieu dans sa salle de bals.

Sachant que cette salle, entièrement en planches, ne présente aucune garantie de sécurité, permettant de faire du cinéma, nous pénétrons à l'intérieur.

Une soixantaine de personnes, dont la grande partie sont des enfants, sont assises sur des bancs autour d'un appareil placé à même dans le milieu de la salle. L'appareil à projection, d'un modèle très ancien, n'est protégé par aucune cabine; quelques spectateurs sont même appuyés contre les pieds de cet appareil. Les pellicules sont recueillies, au fur et à mesure qu'elles se déroulent, par une femme qui enroulent à la main autour du rouleau en fer démuni de carter de sécurité. Aucun appareil extincteur, ni seau d'eau, existe dans la salle. Les films projetés sont entièrement inflammables.

Interpelé, l'opérateur, C...... (Archange), forain déclare:

"Je sais qu'il m'est interdit de faire du cinéma avec mon appareil qui est dépourvu de dispositif spéciaux de sécurité. Malgré cela, j'opère ainsi de temps en temps pour gagner ma vie."

Lecture faite, n'a pas signé.

Le fait ci-dessus, constituant une infraction aux articles premier et trois de l'arrêté préfectoral du 18 juillet 1929, nous déclarons à C.......  que nous dressons procès-verbal contre lui.

XIème Légion

Compagnie de la Loire-Inférieure

Section de Saint Nazaire

Brigade de COUERON

N° 24   du 9 janv. 1937

 

Ceci est une recopie à l'identique du procès-verbal d'origine, fautes comprises. La sécurité était déjà un soucis à cette époque car les films s'enflammaient très facilement (aussi rapide que de la poudre).

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 103 invités et aucun membre en ligne

Agenda évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31